Chiron

Retour de Chiron (ou avoir 50 ans!)

 La blessure est à l’endroit où la lumière entre en vous. – Rumi

Meditation par Mahamudra sur  CC BY-ND 2.0Meditation par Mahamudra sur
CC BY-ND 2.0

Entre 38 et 44 ans, nous expérimentons successivement une série de transits planétaires dès plus exigeants (transits de Pluton, de Neptune et d’Uranus).  Cette période surnommée «crise de la quarantaine» est l’une des plus stimulante et effrayante que nous traverserons.

Première étape vers l’individuation.  Ce processus s’accentue au moment du retour de Chiron, à 50 ans.  S’individuer consiste à :

travailler à sa propre sagesse à travers une recherche d’intégration, d’unification et d’harmonisation de son être.
Exige de ne pas faire obstruction à l’inconscient et de laisser l’être se manifester, apparaître à sa manière.
À devenir attentif à la voix intérieure et développer une attitude positive à l’égard des aspects du soi qui ont été négligés, aspects qui peuvent être vecteurs de création et porteurs de vitalité.
(Les temps de la vie : le développement psychosocial de l’adulte, Renée Houde)

Pour l’astrologue Barbara Hand Clow, les transits de la quarantaine offrent l’occasion d’une montée de la kundalini au niveau du chakra du coeur. Le retour de Chiron lui, permet une montée dans les chakras supérieurs (dont la couronne) et apporte une expansion de la conscience.

Dans la quarantaine, si nous refusons le défi de remettre notre vie «sur les rails», de vivre d’une manière plus authentique et libre, le passage à la cinquantaine risque de faire mal.  Ce n’est pas un jeu de mot, les exigences de Chiron peuvent prendre la forme de maladie, d’accidents et même de décès. Chiron correspond à un processus initiatique. Le passage est un nouveau début, une véritable renaissance.

À 50 ans (ou autour de), nous prenons conscience de notre mortalité. Notre vie déroule sous nos yeux (rappelant les scénarios vécus par les survivants aux portes de la mort), des souvenirs resurgissent avec beaucoup d’acuité. Des hasards et synchronicités fabuleuses se mettent en place pour nous permettre une rencontre avec notre Guide, notre Enseignant intérieur.

Le Centaure (Chiron) est à la fois humain et animal et il nous met au défi de réconcilier notre nature humaine et notre nature divine. Retrouver notre essence. Ce que nous étions et savions de la vie avant tous les conditionnements. Il y a certes, une obligation à l’élévation et à la spiritualisation. La vie ne peut être que ça?  Un corps qui naît, s’use et meurt! Notre nature est plus grande que cela.

L’aspect «Guérisseur» de Chiron, incite à exposer dans notre être, dans notre vie, les blessures.  Mortels, nous portons tous des blessures fondamentales (abandon, rejet, humiliation, trahison, injustice).  Pour guérir véritablement, des étapes sont nécessaires :

  • Prise de conscience de la blessure, la ressentir et s’aimer malgré tout;
  • Prendre responsabilité de sa vie, de son être (cesser d’accuser les autres, les parents, la société, etc.);
  • Éprouver de la compassion envers soi (imperfections, erreurs, faiblesses) ;
  • Pardonner aux autres, qui portent eux aussi des blessures

 

J’aime bien la vision de Liz Greene (astrologue) qui affirme que Chiron joue un rôle essentiel au niveau de la compréhension de notre conscience solaire.  En fait, Chiron est indissociable de la fonction solaire. Afin de pouvoir vivre notre vie à son maximum et d’être pleinement vivant, il faut affronter en nous, la partie de nous qui cherche la mort. Et oui, la danse éternelle d’Éros et de Thanatos.

Parlant de Thanatos, Chiron exprime notre continuité, notre héritage, ce que nous laisserons derrière nous, au moment de notre mort.  Ce qui me fait enchaîner avec un autre principe de la psychologie du développement; la générativité.

La générativité comprend :

La préoccupation que nous avons envers les générations montantes et l’univers dans lequel nous vivons.

Le besoin de laisser sa marque dans l’univers, de léguer quelque chose aux suivants.

Pour Erikson (le papa de la théorie de la générativité), l’individu qui demeure absorbé que par lui-même et qui est totalement absorbé par son petit confort personnel, vivra une crise de sens profonde.

L’individu doit nécessairement vouloir répondre à ces questions :

  • Qui suis-je?
  • Qu’est-ce que j’ai fait jusqu’ici de ma vie?
  • Que restera-t-il de moi après ma mort?

Réussir sa générativité, son individuation, son passage «Chiron-cinquantaine) consiste à «guérir» sa portion humaine, restaurer sa partie divine et à mettre sa vie au service du mieux-être de la planète (incluant le sien!).

PS. L’auteur de ces lignes vit actuellement son retour chironien! 🙂

MGemme

 

 

 

 

 

21 réflexions au sujet de “Retour de Chiron (ou avoir 50 ans!)”

      1. Et voilà ! J’ai eu mes 50 ans, le 07 juin ! Et depuis, c’est fou comme je repense à ma vie… déjà j’ai eu envie de ranger tous mes papiers et ce faisant, j’ai trié, jeté, et relu certains documents… les souvenirs reviennent avec force (en détails et avec les émotions), et je rêve beaucoup la nuit ! Il me semble que des choses douloureuses d’il y a 5 ans sont très anciennes, car j’ai beaucoup « bougé » (déménagé aussi) depuis… C’est un état, une expérience vraiment particulière…. Je n’imaginais pas le vivre à ce point, lorsque je lisais votre article. Pensées chaleureuses.

      2. Merci Barbara. C’est une étape unique ce retour.
        Comme vous, depuis le début de l’année, j’épure (biens) et me surprend parfois, à être bien nostalgique.
        Je vous souhaite un bon passage.

  1. Ouahhhhhhh………….. Je viens d’avoir 50 ans. Votre article a mis en mot ce que je ressens. Merci. Bizzzzzzzzz

  2. Ping: ASTRaum
  3. Et ce retour comment le vis-tu Manon ?
    Mon premier contact avec Chiron c’était en janvier 2003 et Richard Doyle à l »époque m’avait fait une belle description de monKiron natal ❤

  4. je suis en pleine mutation balance ascendant gémeaux !!! et je suis née 11/10/1962 PASSAGE DES 50 ANS FAIT quand je lis vos articles j ai l impression de lire le livre de ma vie on appelle cela la synchronicité 😉 Par contre j aurais aimé savoir si c est possible… où se situe le passage de Chiron pour ma fille Sarah née le 22 /041996 à 9H25 à Dole 39 je ne vois pas cette date dans votre article ! merci à vous pour tout votre travail en conscience , vraiment édifiant !!

    1. Merci Catherine. Vous vous demandez où se trouve le Chiron natal de votre fille? Selon mes tables, il est autour de 10 degrés en Balance. Il faudrait que je regarde sa carte du ciel pour être plus précise.

  5. Bravo pour ces articles sur Chiron, ils sont très synthétiques mais très riches (précis et ouverts à la fois), c’est la première fois que je lis des choses sur Chiron qui me semblent pleines de clarté.
    J’ai Chiron en Bélier, en VI, suis du signe de la Vierge, ascendant Balance (et Balance face à la VI puisqu’elle occupe aussi presque totalement la XII, et avec Uranus entre autres, dans cette XII), et j’ai 47 ans : tout ceci ici (les trois articles : Chiron en VI ou en Vierge, Chiron en Bélier, le retour de Chiron) me parle beaucoup ! (Et d’autant plus en ce moment que la position actuelle de Chiron transite mon Nœud Nord), Merci !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s