Chiron

Chiron en Poissons : les vastes eaux sans rives…

Life of PI, Jeffrey Pioquinto sur CC /2.0/ BY
Life of PI, Jeffrey Pioquinto sur CC /2.0/ BY

Nous sommes des gouttelettes dans la vaste liquidité de la mer et, tout comme l’océan peut avaler nos navires titanesques et nos jets, nos petits vaisseaux de conscience humaine sont susceptibles d’être engloutis par les eaux les plus profondes du psychisme.

Depuis le printemps 2010 et jusqu’au printemps 2018, Chiron traverse le signe des Poissons.

Vous vivez (vivrez) un retour de Chiron/Poissons si vous êtes né :

  • entre le 27 mars et le 19 août 1960;
  • entre le 21 janvier 1961 et le 31 mars 1968;
  • entre le 19 octobre 1968 et le 30 janvier 1969.

Blessure existentielle. Blessure d’incarnation. La génération Chiron-Poissons éprouve souvent de la difficulté à développer un sentiment d’individualité qui soit puissant. Qui dit incarnation, signifie séparation. Chiron-Poissons, souhaiterait demeurer dans les eaux indifférenciées.

L’eau est la materia prima. Tout était eau, disent les textes hindous; les vastes eaux n’avaient pas de rives.., dit un texte taoïste. (Jean Chevalier-Alain Gheerbrant. Dictionnaire des symboles).

Ancien et primordial, l’océan est la mère de toutes les mères, la Grande Rode dans le sein fluide de laquelle la vie a commencé. De son enceinte féconde sont sortis les premiers audacieux pionniers qui se sont aventurés sur le sable. ( Le livre des symboles: réflexions sur des images archétypales, Taschen).

Il faut un sacré courage pour s’aventurer sur le sable !  Pour Chiron-Poissons, il y a un appel permanent à la transcendance, à se perdre dans des expériences et des relations qui permettent un retour à l’unité. Très neptunienne comme description.  Il peut certes être difficile avec ce Chiron, d’établir un ordre intérieur qui nous rend apte à s’occuper des aspects pratiques et physiques de la vie (polarité Vierge). Le monde «de la forme» est difficile à saisir, à désirer, à maintenir.  Les relations, les boulots, les projets, les maisons… tout ce qui relève du domaine de Saturne, posent souvent problème en terme de concrétisation à moyen et long terme. Sacrifier l’extraordinaire (l’imaginaire et le divin) pour l’«ordinaire», très peu pour lui!

Prendre sa place, devenir «quelqu’un» soulève en lui, une certaine culpabilité. Il peut y avoir le sentiment envahissant que l’on ne vaut pas grand chose. On peut aisément devenir une victime, un bouc-émissaire, un martyr, un sacrifié. 

Chiron-Poissons peut aussi avoir très peur de la dissolution, de la perte de contrôle. Il exagère alors sa polarité Vierge pour se donner l’illusion de frontières entre lui et le monde. Le contrôle émotionnel, l’extrême rationalité  le protège (croit-il) du chaos, de la transcendance, de la folie.  L’expérience de l’unité, de la communion lui est alors refusé. Ce qui causera beaucoup de souffrances (particulièrement lors du retour de Chiron).  Cette douleur, ce manque peut pousser vers des dépendances diverses qui sont anesthésiantes (drogues, alcool…).

Par ailleurs, il y a aussi le Chiron-Poissons, qui dans un élan de sacrifice; offre au Monde, ses talents, son amour et toutes ses ressources. Celui-là, accepte l’idée d’avoir une individualité si elle se met au service des autres.

Mélanie Reinhart (qui a écrit le meilleur livre sur Chiron, à mon humble avis), affirme que beaucoup d’artistes et spécialement des musiciens, ont Chiron en Poissons : Yehudi Menuhin, Ella Fitzgerald, Billie Holliday, Mahalia Jackson, Muddy Waters.  Leur musique exprime tous les chagrins et les désirs humains.

Parmi nos contemporains, le chanteur Kurt Cobain (du groupe Nirvana), père du mouvement musical Grunge. Cobain incarnait à la perfection, les valeurs de la Génération X :  refus du matérialisme, de prendre sa place dans la société, d’assumer des responsabilités… Génération «X», génération «sacrifiée».

 

Chiron/Poissons le Rédempteur. Celui à qui, il est demandé de se sacrifier.

On retrouve beaucoup de thérapeutes chez les Chiron-Poissons. Comme l’écrivait  Renée Lebeuf, c’est le «Guérisseur» par excellence.

Chez Chiron-Poissons, la question des deuils mal vécus, non intégrés est souvent la source d’une grande souffrance.  Il a du mal à «exister» mais il peut aussi craindre la mort. Il doit intégrer la dualité vie-mort. Elle fait partie de la vie.

Sources :

  • Melanie Reinhart. Chiron and the healing journey : an astrological and psychological perspective, Penguin Arkana, 1998.
  • Renée Lebeuf. Chiron: la blessure qui éveille. Christian Feuillette Éditeur, 2007.

©M.Gemme

21 réflexions au sujet de “Chiron en Poissons : les vastes eaux sans rives…”

  1. Née en 66….. Voilà des mots mis sur une partie profonde, mystérieuse et intrinsèque de ma personne….! Par contre je ne comprend pas ce qu’implique, signifie, ce retour de Chiron que je vais vivre…. J’espère…. une possibilité de guérir, transformer, transmuter certaines douleurs, faiblesses, en forces ? J’ai un ascendant vierge…. Professionnellement je suis en pleine période de renouveau et d’affirmation de ma « différence », ma sensibilité ! J’ose prendre ma place, affirmer mes qualités et être « quelqu’un ». Je travaille auprès d’enfants. Amoureusement je le souhaite…

    1. Oui Barbara, voilà ce retour de Chiron est une occasion de guérir et de transformer la blessure la plus fondamentale. D’abord, la première étape de ce retour est souvent d’exposer (ou d’exposer à nouveau!) cette blessure. La vie, les relations, les événements qui participent d’ailleurs. 😉 Une fois exposée, aussi bien aller au fond. Je pense que le retour de Chiron nous offre un nouvel éclairage, un contexte beaucoup plus large afin que nous puissions régler ça une fois pour toutes. En tout cas, moi qui suis aussi née en 66, le vit fortement comme ça actuellement. Une fois soigné, Chiron peut simplement faire profiter le monde de ce qu’il est; ses dons, ses acquis, son expérience. Le renouveau, il est à la fois là et dans l’intégrité personnelle retrouvée. Je vous le souhaite extraordinaire ce retour. 🙂

    1. Bonjour, Je vis une période très étrange, dont je ne sais ou elle va me mener. J’ai moi même, Saturne/Chiron/Lilith en conjonction en Poisson, Maison 5, et je suis Sagittaire ascendant Scorpion. Je me sens tiraillé de partout, et assez paralysé dans l’ensemble. J’ai l’impression d’avoir souvent des solutions pour les autres mais pas pour moi. Pourriez vous éclairez ma lanterne. Merci Alex

      1. J’aimerais sincèrement vous éclairer Alex mais il me serait difficile de le faire ici (sur ce blog) et avec si peu d’information. Votre tiraillement trouve sans doute sa source dans plusieurs transits planétaires en cours. Si vous trouvez des solutions aux problèmes des autres, vous possédez donc une certaine sagacité. Mettez-vous à votre écoute. Mais vraiment je veux dire. Dans un silence véritable, tourner votre oreille (ou vos yeux) vers l’intérieur de vous. Vos réponses s’y trouvent. Amicalement. Manon

      1. Oui il y a ta créativité artistique avec le collage..
        Chez moi la découverte de mon intuition qui me faisait défaut avant car je ne pouvais pas lui donner une entière confiance. Chiron est un enseignant et j’apprends avec lui le langage des signes …
        Bon weekend de Pleine lune à toi 🙂

  2. Bonjour. Je suis née le 25 février 1965 à 07h50. J’ai le soleil, mercure et saturne en poissons en 12 et Chiron en Poissons en 1. Je me retrouve dans ce que vous avez pu écrire. Et je témoigne du fait que seul le sacrifice de sa propre vie (à 50 ans donc) la valide d’une façon ou d’une autre. j’ai toute ma tête, je crois que comme le personnage de « la route » de Mac Carthy, je suis au bout de la désespérance et ce n’est malheureusement ou heureusement, pas à 50 ans que l’on refait sa vie. En tous cas pas avec la lucidité que j’aie de notre humanité. Moi aussi je suis une artiste. Mais, depuis l’enfance, j’ai l’entourage le plus toxique qui soit. Oui, ils m’ont broyée. Lorsque j’ai eu mes propres enfants c’est vrai que je me suis intéressée à tout ce que je pouvais leur apporter de beau, les protéger envers et contre tout (trop), à passer des heures à les soigner lorsqu’ils étaient malades, faire des recherches pour guérir le psoriasis de l’une, les aphtes énormes de l’autre. Je leur ai appris l’humour dans l’adversité et la grâce du cosmos. parce que j’y croyais aussi. Il y a quelques mois j’ai pensé reprendre des études pour devenir thérapeute pour les enfants, quelle ridicule prétention! Et cet ordinaire qui dévore mon extraordinaire me tue de toute façon. Je crois, comme le centaure, que dans notre cas, la mort est la seule solution et la conséquence du « lâcher prise ». Cela m’apparaît comme du bon sens. Rester pour « soigner » l’autre est effectivement dans l’arrogance des discours de L.Green. Mais « soigner l’autre » exige une abnégation dont la majorité d’entre nous ignore jusqu’à la sensation puisque nous ne savons même pas aimer. Chiron en poissons à l’ascendant est une malédiction comme on les trouve dans les contes terribles de Charles Perrault ou le bien nommé « Les misérables » de Victor Hugo et, plus tard, les histoires abominables de l’implacable Zola. C’est une prison inexpugnable où le malheur y est consubstantiel. Je me suis longtemps demandé pourquoi l’immense Camille Claudel ne s’était pas pendue. Mais probablement qu’elle a pu attendre sa mort avec plus de sérénité parce qu’elle était en contact permanent avec la nature et que la nature nous rapproche de Dieu. Je crois que l’on doit prendre ce Chiron très au sérieux et, en tant que mère, ne pas l’infliger lorsqu’il est à l’acmé de ses pouvoirs dévastateurs. Merci de m’avoir lue.

    1. Merci Clémence de votre témoignage personnel. Certes, nous ne pouvons refaire notre vie… à 50 ans. Nous pouvons cependant avoir sur celle-ci, un nouveau regard «générateur de paix». La vie terrestre est une bien curieuse aventure que peu d’entre-nous choisirait d’affronter dans une perspective terrienne (et matérialiste). Avec notre cœur humain, l’abnégation est difficile (parfois impossible). Je suis d’accord avec vous. Mais juste l’exercice d’aimer un peu mieux, un peu plus à chaque jour est déjà un pas vers la guérison de soi et des autres…

    2. Clemence non la mort n est pas la solution a nos problemes existentiels chaque vie a un sens inné du parcours initiatique que nous accomplissons dans l univers nous n avons pas a réfléchir a son sens mais plutot a son but une existence simple a élever ses enfants en les éduquant sainement et d une facon équilibrée est un but tres noble ensuitea 50 ans il y a a s occuper de soi de son corps d enrichir notre connaissance en la repeandant aux autres dans les associations a uts humanitaires et puis il y aura les petis enfants qui vont arriver j ai cette vie simple depuis 62 ans et j en suis tres heureuse c est un veritable accomplissement aider l autre c est s aider soi je vous embrasse Clemence

  3. Bonjour

    Merci encore pour ce bel article sur Chiron.

    Sur Chiron en Poissons, difficile déjà, de ne pas faire émouvant ou triste.
    D’où, sans doute, comme vous l’écrivez, le talent fréquent des Chiron palmés pour la musique et la thérapie… Deux des capacités prêtées au Centaure, astro logiquement amplifiées par son transit des Poissons.

    Peut-être est-ce un biais de génération (?) mais je trouve qu’on peut glisser facilement de l’interprétation de Chiron Poissons à celle de Chiron Saturne Poissons (qui date effectivement de la fin des années 60)… et qui accentue cette tendance au sacrifice (par la noyade, sourire).

    Si on ôte Saturne, la rédemption brille comme un rachat plutôt qu’un sacrifice.

    Au Plaisir de Vous lire.

  4. Bonjour Manon, je découvre votre site et je me suis inscrite pour recevoir les newletters. Vous avez beaucoup de finesse et surtout de connaissances en astrologie. Je sais que votre article date mais je voudrai réagir à Chiron poissons natal en M12 conjoint soleil natal (maitre de M5) , il y a eu la notion de sacrifice (cependant choisi d’élever mes enfants) et à présent chiron transite en bélier toujours en 12 : je m’affirme dans une activité d’aide aux autres, j’accompagne les personnes à parler, mettre en lumière leur inconscient à travers le tarot de marseille et l’astrologie. Belle continuation. Catherine

    1. Merci de votre passage et de votre gentil mot. Quelle belle utilisation de votre Chiron! 🙂
      Vous avez une présence sur le Web Catherine? Belle journée. Manon

Répondre à Manon Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s