Capsule astro

Les déguisements de Saturne

« Il existe un aspect de Saturne auquel on ne prête pas souvent attention et qui cependant est important si l’on veut comprendre ce symbole. Il s’agit de son penchant pour le déguisement, magnifiquement représenté par le mythe égyptien d’Osiris. En effet, pour échapper à la colère du dieu Set, Osiris doit d’abord se changer en serpent de mer puis en crocodile, ce qui lui permet de passer inaperçu. Le crocodile est d’ailleurs le symbole animal originel du signe du Capricorne. On trouve une réminiscence de ce déguisement dans l’image de la chèvre de montagne dont le bas du corps est représenté par une créature aquatique. Il s’agit là d’une chèvre un peu particulière! Son habitat naturel reste les pentes arides et les rochers à pic des hautes montagnes, mais en cas de nécessité, elle peut aussi se déguiser et se mettre à nager comme tant d’autres créatures, dans les eaux du monde émotionnel. »

« Il existe de nombreuses autres références à cette nature duelle, différente toutefois de la flexibilité généralement attribuée aux signes mutables. Ainsi est Janus, le dieu romain des Portes, à qui est attribué le mois de janvier, c’est-à-dire le mois du Capricorne. Janus a ceci de remarquable qu’il possède deux têtes lui permettant de regarder aussi bien devant lui que derrière. Il est ainsi le gardien de ce qui qui est arrivé et de ce qui va arriver, se plaçant ainsi entre le passé et le futur. »

Extraits du livre Saturne : Un regard nouveau sur un vieux démon, Liz Green, Éditions Dervy.

Photos du domaine publique.

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s