Éclipses

Familles d’éclipses (cycle Saros)

Ce court texte est un complément à l’article sur l’éclipse solaire (partielle) d’aujourd’hui.  

a-total-solar-eclipse-1113799_960_720

À tous les 18 ans (et 9-11 jours) , les éclipses se reproduisent au même nœud et à la même distance de notre Terre. Ce sont les Babyloniens qui ont découvert ce cycle (747 années avant J.C). Saros signifie répétition.

– Chaque éclipse appartient à une série d’éclipses Saros;
– Une série Saros a une durée de 1300 ans env.

Pour les friands de détails, voici quelques extraits du  Wikipédia

Le saros est basé sur le fait que 223 mois synodiques sont approximativement égaux à 242 mois draconitiques et à 239 mois anomalistiques. Cette correspondance n’est pas parfaite et la géométrie de deux éclipses distantes d’un saros diffère légèrement. En particulier, l’endroit où le Soleil et la Lune rentrent en conjonction se déplace vers l’ouest d’environ 0,5° par rapport aux nœuds lunaires à chaque saros, ce qui conduit à une série d’éclipses, appelée « série de saros », dont l’apparence change lentement.

Une série de saros débute par une éclipse partielle et, à chaque saros successif, la trajectoire de la Lune est décalée vers le nord (si l’éclipse se produit près du nœud descendant) ou vers le sud (pour le nœud ascendant). À un certain moment, les éclipses ne se produisent plus et la série se termine. Une série de saros dure entre 1 226 et 1 550 ans et comporte entre 69 et 87 éclipses (la plupart des séries en comprennent 71 ou 72). Entre 39 et 59 (généralement environ 43) éclipses d’une série données sont centrales, c’est-à-dire totales, annulaires ou hybrides, les autres étant partielles. À n’importe quel moment, environ 40 séries de saros distinctes se produisent.

Les séries de saros sont numérotées selon le type d’éclipse (solaire ou lunaire) et selon le nœud ascendant ou descendant2,3. Pour les éclipses solaires, les numéros impairs correspondent aux éclipses se produisant près du nœud ascendant, les numéros pairs près du nœud descendant. Pour les éclipses lunaires, la numérotation est moins rigoureuse. L’ordre des séries est déterminé par la date à laquelle chaque série culmine, c’est-à-dire quand une éclipse est au plus près de l’un des nœuds. La série no 1 comprend par convention la première éclipse s’étant produite après 2000 av. J.-C. (qui n’était pas d’ailleurs la première de sa série). Les tables des séries comprennent toutes les éclipses solaires entre 2000 av. J.-C. et 30004,5.

L’éclipse solaire du 12 (13) juillet appartient à la famille Saros 117. C’est une très vieille «famille» puisqu’elle existe dans l’hémisphère nord depuis le 24 juin de l’année 792. Elle se terminera le 3 août 2054. Ainsi, sa longévité aura été de 1262 ans.  Dans l’éclipse du 12 (13) juillet, il y a des «effluves» de 792. Je trouve cela extrêmement poétique!  Brady décrit les familles d’éclipses comme étant de gros arbres. Chacun de ces arbres ayant pour mission de générer une série d’éclipses (branches). Un jour, la «production» d’éclipses cesse; c’est la fin d’une série Saros.

Saros 117 produira 71 éclipses (l’éclipse du 13 juillet est la 69e de la série). La famille Saros 117 (nommée famille 2 Old North par Brady), a donné naissance aux éclipses suivantes (pour en énumérer que quelques unes) :

  • 9 mai 1910
  • 19 mai 1928
  • 30 mai 1946
  • 10 juin 1964
  • 21 juin 1982
  • 1er juillet 2000
  • 13 juillet 2018

Quand une éclipse touche une planète (ou point sensible) de la charte natale, il y a une résonance, un écho possible 18 ans plus tard!! L’éclipse du 1er juillet 2000 s’était produite sur le 10e degrés du Cancer.

Les éclipses portent «l’énergie» de la période où elles naissent. Selon l’astrologue Bernadette Brady (spécialiste des éclipses), il y a de meilleures Saros que d’autres.

Voici ce qu’elle en dit (je traduit) ; Il s’agit d’une famille d’éclipse difficile. Elles apportent des préoccupations en lien avec les amitiés et les relations. On peut devoir faire face à des séparations et à la fin des unions. Cependant, aussi difficile que cela paraît, les résultats seront à moyen terme positif. Éclipse de couleur «uranienne», on peut se surprendre à saisir les occasions au vol et à poser des actions rapides qui apporteront des résultats positifs. Le thème de cette éclipse est l’action posée en ce qui concerne les relations intimes.

Le moment précis de l’éclipse, ce soir :

  • 22h00 heure de l’Est (Québec)
  • 2h00 am, heure de l’Europe centrale (France et autres)

 

Sur le même sujet… 

 

SE2018Jul13P.gif
By A.T. Sinclair – http://eclipse.gsfc.nasa.gov/, Public Domain, Link

 

Publicités

1 réflexion au sujet de “Familles d’éclipses (cycle Saros)”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s