Juliette Gréco, une femme debout même couchée

«Je suis folle bien sûr, mais je le sais. Je ne sais pas exactement pourquoi, mais je sais que je ne suis pas tout à fait normale. Normale par rapport à ce qu’il est convenu d’appeler une femme convenable. Je n’ai jamais été installée dans un moule. Je suis vite sortie du moule. On avait mis trop de levure et la pâte a gonflé et débordé du moule. Je sais que je suis excessive, bien que je conteste le mot excès, à la fois dans mes amours et dans toute la vie. Je n’ai jamais été très consciente des limites, je refuse le mot limite, c’est comme s’il y avait des barbelés au bout de la prairie. Penser qu’il n’y a pas de limite, c’est une forme de folie. (…)»

Juliette Gréco

Juliette+Grco+juliettegreco

Juliette Gréco est née le 7 février 1927. Une erreur de parcours, une enfant terrible.

 «Libre, j’étais libre, c’est le seul sentiment qui remplissait mon petit être. Personne n’avait de prise sur moi.»

Digne représentante de son signe solaire (le Verseau), le mot liberté revient périodiquement dans son autobiographie. Chanter (Soleil en Maison 5) est devenue son arme et sa façon de défendre ce précieux trésor.

«Je me battrai jusqu’à mon dernier jour pour le bonheur, contre la terreur, le terrorisme intellectuel, l’indifférence et la privation du seul trésor qu’il nous faille préserver à tout prix: la liberté. Liberté d’exister comme nous le désirons, de penser, de rire, de donner, d’échanger et d’aimer sans contrainte ce et ceux que nous aimons.»

Un père violent qu’elle ne connaîtra pas (Soleil carré Mars et opposition à Neptune) et une mère qui ne l’aime pas (Lune conjointe à Chiron et en quinconce avec Saturne). Avec la conjonction Lune-Chiron, la figure maternelle est souvent émotionnellement inadéquate. Enfant blessé, rejeté ou abandonné, il cherche la mère à l’extérieur du foyer ou devient très tôt «une mère» pour les autres.

astro_2gw_180_juliette_greco_ho.12262.4155

Juliette se décrit comme une servante passionnée des auteurs et des compositeurs qui lui écrivent des chansons.

«C’est ce qui me fait vivre, nourrit ma pensée et ma vitalité.

Elle a le Soleil, Mercure et Jupiter dans la maison 5 (associée au plaisir, à la joie et à la créativité). Mais comme elle l’écrit : «Je choisis les mots, je choisis ce que je veux dire». On retrouve bien là, la signature toute uranienne.

Le Verseau doit résister à la coercition de sa culture et pour cela, il lui faut une solide individualité. Tenir à ses choix et faire fi des huées requiert une grande force de caractère. Mais comme l’écrit Steven Forrest, la devise du Verseau étant «Je serai sain d’esprit, même si cela implique que tout le monde me prenne pour un fou», on comprend qu’il n’a pas le choix.

 «Dans les années 1960, passer Gréco à la radio n’était pas interdit, mais franchement déconseillé…»

Ses débuts furent très difficiles. Elle eut pendant longtemps une réputation scandaleuse. Son allure singulière, ses amours libres (dont la relation interraciale avec Miles Davis… dans les années 40!), les textes de ses chansons (dont la célèbre Déshabillez moi), ses engagements sociaux (des idées dites de gauche), ses luttes féministes (dont le droit à l’avortement).

 «J’ai toujours dit que j’étais une femme debout, même couchée.».

De rencontres en rencontres, Juliette Gréco croisent les plus grands du Tout-Paris. Le monde des écrivains et des artistes devient sa famille de substitution (Milieu du Ciel en Cancer); Sartre, de Beauvoir, Vian, Brel, Gainsbourg, Sagan… Et c’est un peu par hasard qu’elle deviendra chanteuse;

«Vous voulez chanter, Gréco?»

«Non, ce n’est pas mon intention».

Elle deviendra pourtant l’une des ambassadrice de la chanson française.  Une destinée extraordinaire, vous dites?  De la chance ?

 «Si cela signifie quelque chose, j’en ai eu. Énormément. Comment ai-je rencontré tous ces gens qui m’ont aidée à grandir, à essayer de comprendre, à avoir un regard sur les choses?»

Le nœud lunaire nord est conjoint au Milieu du Ciel (en Cancer), Pluton et la Part de fortune se trouvent également dans le secteur socio-professionnel (Maison 10). Le nœud nord en Maison 10 est un appel à se tailler une place dans le monde, à se faire un nom. Souvent, grâce à des talents qui sont surprenants et que l’on doute même de posséder. La présence de Pluton et de la Part de Fortune permettent d’affirmer qu’elle soit née avec la responsabilité de faire une différence dans le monde.

«Gréco a des millions dans la gorge; des millions de poèmes qui ne sont pas encore écrits, dont on écrira quelques-uns. (…) C’est grâce à elle, et pour voir mes mots devenir pierres précieuses, que j’ai écrit des chansons. »

Voilà, tout est dit. Ces lignes sont de Jean-Paul Sartre.

 Source : Juliette Gréco, Je suis faite comme ça (Mémoires), Flammarion, 2012.

Publicités

2 réflexions au sujet de “Juliette Gréco, une femme debout même couchée”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s