Chiron

Chiron en Maison 1 natale : Le Guérisseur

Petite incursion de Chiron dans les Maisons natales.  D’abord Chiron en Maison 1.   Les personnes ayant Chiron en Bélier peuvent aussi se sentir concernées par cette description.

Mentionnons d’abord que certaines personnes sont plus sensibles que d’autres à l’énergie de Chiron.  C’est le cas lorsque :

  • Chiron est conjoint à l’un des quatre angles du thème natal;
  • Chiron est conjoint ou en carré avec l’axe des noeuds lunaires;
  • Chiron est en aspect avec le Soleil, la Lune et le Maître de l’Ascendant;
  • Chiron est isolé dans la carte du ciel ou alors, au milieu d’un stellium (amas planétaire);
  • Chiron en Sagittaire ou en Vierge .

Pour cette raison, le retour de Chiron peut être encore plus significatif (et difficile).

Curandera-Traditional Healer par Larry Lamsa pour CC / BY 2.0
Curandera-Traditional Healer par Larry Lamsa pour CC / BY 2.0

Chiron dans la Maison 1 natale

Sentiment de ne pas avoir le droit d’exister. L’affirmation de soi et l’initiative personnelles sont difficiles.  On peut  vouloir exister qu’à travers l’Autre (la Maison 7)ou alors vivre de manière dangereuse ou auto-destructrice.  Chiron-Maison 1 entretient parfois, des fantasmes autour de l’idée de disparaître, de mourir.  

Un côté «casse-cou», (parfois très combatif)camouflent la douleur existentielle et compense pour la peur et le doute de soi. 

La blessure peut aussi fait de la personne, une militante de l’auto-suffisance qui se refuse à demander quoi que ce soit à quiconque.

L’expression spontanée a pu être broyée dans l’enfance.  Certaines méthodes d’éducation répressives servent également de terreau à cette blessure. Ainsi, ce que l’on veut, ce que l’on est, deviennent des choses qui ne sont pas acceptables. Il y a alors, totale déconnexion avec soi-même.  Le «petit enfant» en soi est bâillonné, enfermé dans les oubliettes.  Une partie de soi (avec toute l’énergie vitale qui l’accompagne) devient inaccessible. Un important travail de récupération sera à faire à l’âge adulte.

Parfois, l’environnement familial est carrément hostile ou violent.

Si Chiron est très proche de l’Ascendant, les «débuts» de tout dans la vie, seront difficiles. Hésitations à débuter quelque chose, à prendre des décisions.  L’expérience même de naître, a pu être particulièrement traumatique. Ainsi, tous les débuts (de cycle ou autres) sont effrayants et apportent leur lot de peurs, de résistances et de tumultes.

Les planètes qui sont proches de l’Ascendant colorent fortement la personnalité.  Ici Chiron, la personnalité «endosse» complètement la personnalité du Guérisseur Blessé.  On devine que cette configuration se retrouve souvent chez les guérisseurs, les thérapeutes.  Déjà dans le sein de sa mère, l’individu entreprend de soigner, de guérir sa famille.

L’Ascendant et la Maison 1 représentent le corps physique. Le corps peut être une source de honte ou de douleur.  Allant parfois à exagérer certaines caractéristiques que les autres ne voient pourtant pas.  On se sent monstrueux, laid, difforme. On peut se sentir gauche, maladroit, totalement inadéquat.  Il faut parfois une rééducation psychocorporelle importante.

Le cadeau de Chiron en 1 :  La capacité de redonner du pouvoir aux autres.  Melanie Reinhart affirme dans son livre sur Chiron, que maints Chiron-Maison 1 ont résolu leur problème d’identité en lâchant prise. En acceptant simplement ce qu’ils étaient (faiblesses compris!).

Quelques personnalités ayant Chiron en Maison 1 :  Isadora Duncan, Samuel Hahnemann (fondateur de l’homéopathie), Mick Jagger, Muhammad Ali, Martin Luther King.

Lire aussi :  Chiron en Poissons  et  Chiron le Retour (ou avoir 50 ans).

Source: Chiron and The Healing Journey: an astrological and psychological perspective par Melanie Reinhart.

©M.Gemme

Publicités

14 réflexions au sujet de “Chiron en Maison 1 natale : Le Guérisseur”

  1. Très bon article!
    Si les aspects sont en harmonie… est-ce que ça diminue un peu les difficultés décrites?

  2. Bonjour je vous remercie pour cet éclairage sur cette configuration de Chiron. Je m’interroge sur le sens de ma carte natale où
    Chiron R est en XI Verseau sans être reliée à quelque planète que ce soit. Cela signifie t-il qu’être thérapeute n’est pas ma voie?
    je vous remercie si vous voulez bien me donner quelques indications… Car le fait qu’il soit rétrograde signifierait-t-il que j’ai mal utilisé cette fonction dans d’autres vies?
    Merci beaucoup.
    Lydie

    1. Bonjour Lydie. J’écrirai éventuellement sur Chiron-Maison 11-Verseau. Non, non, non, cela ne signifie rien du tout! Les aptitudes pour être thérapeute, peuvent être représentées par différents symboles (et configurations) dans votre carte du ciel. Soleil, Lune et Ascendant, seront TOUJOURS plus importants que Chiron. Et au-delà des influences astrales, il y a votre coeur, votre intuition. Votre vocation part de là. Je vous rassure ici. Si Chiron n’est pas relié à quoi que ce soit de significatif dans votre charte, c’est que son importance est moindre pour vous, dans cette incarnation. Personnellement, je me méfie de la théorie qui dit que «rétrogradation» = négativité (comme un mauvais karma). Pour moi, une planète rétrograde est plus «intériorisée», c’est tout. Est-ce que cela vous convient comme réponse? Manon

  3. Bonsoir,
    Votre commentaire détaillé sur Chiron est absolument incroyable, puisque je m’y suis reconnu presque à 100% .. et pour cause j’ai Chiron en extrême conjonction à mon ascendant vierge .. qui renvoie à mon soleil en bélier en 8, et maître ascendant en 7.. qui renforce l’idée que mon identité dépend davantage du regard de l’autre, l’affirmation personnelle également ..
    J’ai aujourd’hui 23 ans, et grâce à l’astrologie et un voyage dans mon inconscient, j’ai beaucoup appris et évolué .. et j’ai compris aussi que j’allais pas avoir un parcours ordinaire, je sais au fond de moi que je vais être un guide pour les autres, un etre spirituel (en plus d’etre empathe), et j’ai déjà beaucoup apporté à ma famille, mon aide, ma vision, mon côté guérisseur, car au fond de moi je suis un fin psychologue en plus d’avoir une très bonne intuition, mais ça fait parti de moi, je suis un etre d’amour inconditionnel..
    Lorsque vous décriviez l’enfant intérieur baillonné, l’énergie vitale enterrée, j’en ai eu presque les larmes aux yeux tellement ça a fait écho à mon passé car j’ai appris à être adulte avant d’être enfant.. et c’est depuis que ma mère a quitté le foyer familial en 2012 que quelque chose se brisa en moi (lien très fusionnel avec ma mère), je me suis retrouvé seul face à moi-même, c’est à dire le néant .. plusieurs années après je fais des crises d’angoisses sans savoir pourquoi etc.. mais maintenant je sais, c’est moi..
    Cela a commencé quand j’ai décidé de révéler mon homosexualite à toute la famille, période très forte émotionnellement puisque il s’agissait d’une sorte de renaissance ..
    Mais malgré tout je sentais que quelque chose clochait encore et je n’arrivais pas y mettre le doigt dessus jusqu’au jour où j’ai compris .. en fait je culpabilisais de vivre pour moi, de m’affirmer en tant qu’individu propre, d’avoir mon propre pouvoir.. une fois cette prise de conscience j’ai compris que ça appartenait au passé et qu’au fond je devais reconnaître par moi-même ma propre existence, en gros renaître par moi-même .. aujourd’hui je suis beaucoup plus serein, je réapprends à écouter l’enfant intérieur, en commençant par des petites choses, me découvrir, me faire plaisir etc jusqu’à que cela redevienne naturel .. mais voilà, en tout cas merci pour votre article :))

    1. Bonjour Antonin, merci de votre généreux témoignage. Je suis heureuse que cet article valide votre cheminement intérieur. Vous êtes déjà bien sage et pourtant si jeune. C’est merveilleux que vous puissiez déjà réaliser tout cela. Amicalement. Manon

  4. Bonjour Manon, j’ai Chiron en Bélier, je retrouve des choses bien significatives dans cet article. Je ne suis pas très connaissance en astrologie, mais il est pile opposé à Uranus, et je fais aussi un petit lien avec un Mars dans mon thème difficile à cerner (à 0° Capricorne, en carré à pas mal d’autres astres). Pas du tout calculé : cette année Chiron a fait une courte apparition en Bélier et c’est le moment où je me suis engagée en formation dans le soin aux autres (il n’est jamais trop tard pour se former!) et où j’ai démarré des soins d’une bpart liés à ma formation, mais aussi d’autres dans un autre domaine sanitaire, en gros, j’ai appris deux métiers de soignants en quelques mois… j’y suis même aller franco (genre Bélier…) pas vis à vis des patients bien évidemment mais de moi-même, disons qu’avec beaucoup d’enthousiasme, je ne me suis pas bien ménagée. j’en paye en peu le frais aujourd’hui mais tout va bien. C’est étonnant, alors que Chiron revient sur ces pas en Poissons, c’est l’heure où je me repositionne, je re-pense, fais pause, sans faire marche arrière pour autant mais en me disant que tout n’était sans doute pas bien calé encore. Tout cela se passe dans ma maison V (où j’ai aussi le noeud Nord Poissons). Autre chose révélatrice, j’ai le signe du Bélier sur trois maisons, et donc aussi la maison VI, et d’ailleurs quand j’avais regardé cet aspect de mon thème il y a quelques années, je pensais avoir Chiron en maison VI… L’élan d’être utile du Bélier en VI a sans doute pris le pas sur la blessure Bélier en V ! « J’aurai voulu être un artiste… » de votre article sur Chiron en maison V me parle bien aussi. Il y a une blessure d’amour propre je pense dans ce Chiron en V, faire les choses par plaisir pour soi-même est compliqué (mais la question d’amour propre est peut-être celle de tous les Chiron, je ne sais pas).
    Voilà, donc après cet aperçu, le retour de Chiron est bienvenu maintenant !
    Ce retour de Chiron, quelque soit le signe ou la maison, peut-être faut-il l’aborder en se plaçant là où il est, presque comme une personne extérieure, d’un tout autre positionnement : si j’étais mon thérapeute, qu’est-ce que je verrai… et surtout, qu’est-ce que je proposerai ? Le symbole de Chiron est une clé, là où ça n’a pas marché ailleurs, peut-être que là où il est est la clé (pas la porte, mais juste une clé, un outil, un passe, un truc à prendre en main et à essayer qui ouvre sur autre chose, on ne sait pas quoi, et c’est peut-être ce qui fait que c’est motivant).
    Un clignement de cil à la génération Chiron en Bélier (juste de cil, parce que peut-être qu’il faut y aller en douceur !)

    1. Merci de votre partage Lisou. Le retour de Chiron est en effet assez significatif. Bien que pas toujours facile (évidemment, comme le mien est conjoint à Saturne…). Dans mon cas, il m’a incité à écrire sur le sujet (article : le Retour de Chiron ou avoir 50 ans). Ce qui m’a donné envie d’écrire sur Chiron dans les Maisons natales. Bon retour à vous! Et heureuse année! 🙂

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s